Une histoire de Popcorn – HISTOIRE


Cette semaine, nous allons jeter un coup d’œil à l’histoire qui se cache derrière ce snack populaire et découvrir qu’il ya plus de choses sous cette enveloppe dure qu’il n’apparaît à l’œil.

Il est difficile de penser à un aliment plus purement américain que le pop-corn. Que ce soit salé et beurré au cinéma, au kettle à une foire ou à une boule de maïs soufflé au caramel au moment des vacances, nous dévorons tout. Et nous sommes loin des premiers fans de pop-corn au monde: des archéologues ont retrouvé des traces de pop-corn dans des tombes péruviennes vieilles de 1 000 ans. Cette semaine, nous allons jeter un coup d’œil à l’histoire qui se cache derrière ce snack populaire et découvrir qu’il ya plus de choses sous cette enveloppe dure qu’il n’apparaît à l’œil.

Il a été dit que le pop-corn faisait partie de la première fête de Thanksgiving, dans la colonie de Plymouth en 1621. Selon le mythe, Squanto aurait lui-même appris aux pèlerins à récolter et à récolter le maïs et à donner aux cerneaux un délicieux snack. Malheureusement, cette histoire contient plus d’air chaud qu’un gros sac de Jiffy Pop. Les premiers colons de Plymouth ont certes cultivé du maïs, mais il était de la variété Northern Flint, avec des grains délicats qui ne se prêtaient pas à la culture. Aucun récit contemporain ne fait référence à manger ou à faire du pop-corn dans cette région, et la première mention de pop-corn à l’action de grâce n’apparaîtra qu’après la publication d’un ouvrage fictif publié en 1889, plus de 200 ans plus tard.

Donc, si l’Amérique n’a pas d’abord mangé du pop-corn à Thanksgiving, à quel moment exactement Des explorateurs français ont écrit sur le fait que les iroquois faisaient éclater des grains de maïs coriaces dans des pots en poterie remplis de sable chauffé. La nation iroquoise s’étant répandue dans la région des Grands Lacs, il est donc probable que les pionniers du nord de l’État de New York, du Vermont et du Québec aient été les premiers producteurs de maïs éclaté américano-européen. Au milieu des années 1800, les familles adoraient le maïs soufflé comme collation tardive devant le feu, ou lors de pique-niques et de sociables. Mais la consommation de masse de la gâterie n’a pas décollé avant les années 1890, après que Charles Cretors, un entrepreneur de Chicago, ait construit la première machine à pop-corn à éclater.

Laisser un commentaire