Entrez dans un salon des années 1970 pour explorer l'histoire des raids à l'aube en Nouvelle-Zélande


Dawn Raid: Educate to Liberate explore les raids sur les Pasifika effectués au milieu des années 1970.

FOURNI

Dawn Raid: Educate to Liberate explore les raids sur les Pasifika effectués au milieu des années 1970.

En juillet, si vous entrez dans la galerie du Pataka Art + Museum, vous pourriez vous retrouver dans un salon tout droit sorti des années 1970.

L'exposition à venir The Dawn Raids: Eduquer pour libérer, jette un regard sur une période de l’histoire peu discutée dans les salles de classe du kiwi: les raids de l’aube des années 1970.

C'est à ce moment-là que le gouvernement a braqué les projecteurs sur les citoyens de Pasifika qui dépassent la durée de validité de leur visa. La police et les agents d'immigration effectuaient des raids à l'aube, pénétraient de force dans les maisons pour demander une preuve de résidence ou arrêtaient des personnes dans la rue.

le Dawn Raids: Eduquer pour libérer est né du livre de Pauline (Vaeluaga) Smith, Perquisition.

LIRE LA SUITE:
* Un auteur de Southland remporte le prix du meilleur premier livre de Nouvelle-Zélande
* Les Panthères Polynésiennes commémorent leurs 45 ans
* Des manifestants apprendront aux jeunes d'Invercargill à retrouver leur voix militante

L'auteure et conservatrice, Pauline Smith, a travaillé avec des personnes qui ont vécu les incursions à l'aube pour développer son livre et l'exposition.

FOURNI

L'auteure et conservatrice, Pauline Smith, a travaillé avec des personnes qui ont vécu les incursions à l'aube pour développer son livre et l'exposition.

"Lorsque j'ai parlé des incursions à l'aube, j'ai découvert que la plupart des étudiants qui avaient passé toute leur vie à grandir en Nouvelle-Zélande n'en savaient rien."

Son livre, raconté à travers les yeux de Sofia, âgée de 13 ans, a remporté le meilleur premier livre des Prix du livre néo-zélandais pour les enfants et les jeunes adultes en 2018.

Alors que le but était d’éduquer les enfants sur les raids, Smith voulait aussi attirer son attention sur les adultes.

Elle a travaillé avec des personnes ayant vécu les raids de l'aube: interrogeant des personnes de partout au pays et parlant à des membres du groupe d'activistes Polynesian Panthers, un groupe issu de la période de raids de l'aube.

"Il était vraiment important d'aller à la source et de découvrir leur histoire de première main", a déclaré Smith.

L'exposition de la galerie Pataka s'articule autour d'un salon de style années 1970.

FOURNI

L'exposition de la galerie Pataka s'articule autour d'un salon de style années 1970.

Elle a entendu des histoires de chagrin, de personnes de Pasifika ciblées alors qu'elles jouaient au billard ou à des fléchettes, à une femme dont le mari a été déporté à Tonga. Elle ne l'a jamais revu.

Smith a également appris que sa famille avait été touchée par les raids, lorsque Immigration est venue chez elle à Invercargill pour vérifier les papiers de son père.

"Je suis devenue furieuse à propos de cette partie de l'histoire mais souvent, les Néo-zélandais en savaient très peu", a-t-elle déclaré.

Travaillant avec quelques-uns des panthères polynésiens d'origine – tels que Tigilau Ness, Will 'Ilolahia, Dr Melani Anae et le révérend Alec Toleafoa -, elle souhaitait aider à "passer le flambeau" aux jeunes générations afin que les leçons des incursions à l'aube soient vivantes.

Pour présenter l'exposition, le musée Pataka Art + de Porirua transformera une partie de son espace en un salon des années 1970, où les gens pourront s'asseoir sur le canapé, explorer des photos sur les murs ou regarder des documentaires sur l'époque.

* The Dawn Raids: Eduquer pour libérer ouvre le 19 juillet et se termine jusqu'au 18 août au Pataka Art + Museum, Porirua.

Laisser un commentaire